Articles / Comment mandater un avocat et économiser ?

1 mai 2018

Chaque personne a le doit à l’avocat de son choix. Le taux horaire des avocats est souvent basé sur le nombre d’années d’expérience de ces derniers. Chaque personne doit bien choisir son avocat car il sera crucial de bâtir un bon lien de confiance. À votre première rencontre avec un avocat, vous serez amené à lire correctement un mandat/convention d’honoraires professionnels et à le signer. Ce document sera la base de votre relation avec l’avocat. De plus, vous pourrez discuter des estimés des honoraires et des déboursés de votre dossier. Toutefois, chaque cas est d’espèce et les estimés risquent d’augmenter en cours de mandat, par exemple, s’il y a une contestation par la partie adverse. Le cas échéant, l’avocat vous tiendra au courant des dépenses additionnelles.

Vous pouvez économiser sur les frais d’avocat en adoptant la conduite suivante :

  • – Rédiger un texte récapitulatif des évènements en incluant les dates et les heures et remettez-le à votre avocat dès les premières rencontres ;
  • – Rechercher tous les documents pertinents à votre dossier afin de les remettre à votre avocat dès les premières rencontres ;
  • – Consulter de manière récurrente vos boites postales, vocales et de réception de courriels ;
  • – Répondre dans un délai raisonnable aux questions posées par l’avocat, mais toujours en vous assurant de donner votre consentement de façon libre, éclairé, sans équivoque et sans aucune pression ;
  • – Accumuler vos questions dans un écrit afin de vous préparer aux rencontres physiques ou téléphoniques avec votre avocat ;
  • – Exprimer clairement vos besoins et vos intentions à l’avocat ;
  • – Verser des avances en fidéicommis à l’avocat ;
  • – Demander à votre avocat de vous facturer après quelques heures de travail afin d’éviter des grosses factures et de suivre l’évolution du dossier ;
  • – Contacter votre avocat dès que vous changez d’adresse ou dès que vous quittez la région pour quelques semaines ;
  • – L’avocat vend son temps. Toutes conversations téléphoniques et tous les échanges de courriels vous seront habituellement chargés. Par conséquent, tenter de les limiter à ce qui est important ;
  • – Téléphoner à votre avocat ou à son adjoint(e) afin de connaître votre solde à jour ;
  • – Considérer les modes de prévention et de règlement des différends (médiation, arbitrage, négociation, conférence de règlement à l’amiable, conciliation, etc.) ;
  • – Tenter de rester rationnel et gérer vos émotions ;
  • – Rédiger une liste de vos dommages et rechercher la preuve de ceux-ci (factures, reçus, rapports de médecin, rapports d’expert, soumissions, etc.) ;
  • – Remettre à l’avocat les coordonnées exactes de la partie adverse, en cas de litige.

Un avocat c’est un professionnel dans le domaine du droit. En cas de besoin, mandater un avocat n’équivaut pas nécessairement à un gouffre financier. Autant l’avocat que le client a des obligations et des responsabilités. Il est crucial que chacun comprenne son rôle dans un dossier dans le but de permettre la bonne marche du dossier.

* Ce texte n’est aucunement une opinion juridique. Pour un cas en particulier, il est conseillé de contacter un avocat. Nous nous déchargeons de toute responsabilité.

Chez Aubin Côté Avocats, on privilégie la courtoisie et la discrétion.